Quant la presse nationale s'implique dans la dénonçiation de la misère, ça fait plaisir

Publié le par l'autre image de Collo الوجه الآخر

L’Algérie profonde (Mardi 01 Octobre 2002)
Cadre de vie à Collo
Des jeunes outrés expriment leur ras-le-bol
Par : A. Boukarine

Les jeunes du quartier Trafi de Collo ne cessent d'étonner par un esprit ingénieux pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur la déliquescence de leur cadre de vie.
Le quartier qui donne sur une partie de la plage de la Baie des jeunes filles est sérieusement altéré, voire abandonné. Il y abrite le premier lotissement d'autos-constructeurs de la ville de Collo, mais ses routes sont sans revêtement depuis les années 1970.
La route principale qui longe le stade communal et relie la rue de la Palestine à la rue Rouibah-Tahar, puis à la plage, une route très fréquentée, est à peine carrossable, car parsemée de crevasses et de flaques d'eau et sans macadam. Elle n'a rien à envier à celle de Rouibah-Tahar qui longe la plage et qui donne vers le centre-ville. Le cadre de vie est incontestablement lamentable et, cerise sur le gâteau, le terrain parking du stade abrite la gare routière, alors que la subdivision des travaux publics procède au concassage du bitume. Nuages de poussières envahissants, circulation intense des véhicules de transport, odeurs étouffantes du bitume brûlé, flaques d'eau, bourbiers, ordures…
Imaginez donc la réaction des habitants de ce quartier, jadis résidentiel, dans ce bouillon de misère. Aussi, les jeunes de ce quartier qui débordent d'imagination n’ont pas tardé à exprimer leur ras-le-bol. La première action engagée est le port de bavettes par les habitants pour signifier l'air irrespirable, la seconde consiste en l'utilisation d'un baudet et le port de bottes en caoutchouc dans une marche qui les a conduits devant le siège de la mairie.
Leur dernière sortie cette semaine est l'installation de tables, parasols, tapis de plage autour d'une grande flaque d'eau. En plein hiver, des habitants s'y ont attablés et même allongés en short comme autour d'une piscine avec le slogan “Le quartier Trafi à Collo, un lieu d'exposition de piscines olympiques en plein air”. Ces trois actions ingénieuses et pacifiques, initiées par des habitants au bord de l'explosion, n'ont jusqu'à présent eu  aucun effet sur les responsables locaux.

Source: le quotidien liberté.

Publié dans Actualité الحدث

Commenter cet article

trop tard 27/12/2010 07:49



fi bladna alli tarbou chattah walli khallah yandam a3lih.



el annabi 23/12/2010 19:33



ya monsieur lezrak  juste pour vous informez que tous les travaux a AIN melaksseb ,l'embellissement du terrain .électrification ..............ce n'est pas pour les beaux yeux des colliottes
.mais pour donner une valeur a leurs terrains welfahem yefhem ya zhaybi



lezrak2010 21/12/2010 19:23



une parcelle de terrain a été vendu par un certain ghemired a ain mleksseb .la premiére négociation pour un prix de 1 millard 200 millions avec des batnéens a échoué mais il parait qu'elle a été
vendu a un prix faramineux. je ne  sais comment  cette parcelle de terrain appartenait a des messikh!!!!!!l'essentiel que l'ok a été donné par le maire de collo apres avoir réglé les
papiers neccessaires pour la vente .l'essentielle que le maire ayant encaissé une part consistante welfahem yafhem 



dahou 20/12/2010 19:24



je ne savait pas  que le faux hadj  s'appellait  sayapas .a mon niveau et a ma connaissance c'est un machiavelique personne .une plaque  tournante  de sa famille .la
tête pensante de tous les magouilles .merci pour l'article monsieur KM et bravo pour une une enquete aussi profonde .veillez agrée mes salutaions .



متفائل 19/12/2010 18:31


يا اهل القل لا تخافوا للبلدة رب يحميها من هده الشردمة التى طغت فيها وتقوا بان الله يمهل ولا يهمل وما دام رجال متل قل حر موجودون فابشروا ان موعد هم يرونه بعيدا ونراه نحن قريب ان شاء الله


متفائل 18/12/2010 23:33


السلام عليكم نرجوا من اصحاب الموقع ترجمة التعليق رقم 3 لصاحبه قلى حر لانه موضوع او تعليق مهم وشكرا


collo libre 18/12/2010 19:25



Sayapa la grande machination                                  
 


Depuis la période noire ou décennie noire, quand  la gestion des affaires publique a été
léguée à la direction exécutive et communale, nous savions   d'avance que cette gestion avérera catastrophique sur plusieurs plans et plus
spécialement sur la gestion du foncier. C’est durant cette période que les scandales, les affaires fumeuses et les plus gros dossiers liés à la
mafia du foncier éclateront  et ne cesseront de défrayer la chronique. En effet, durant ces années, ce trafic atteindra son apogée. Il sera favorisé
par la dégradation de la situation sécuritaire et l’absence de l’Etat, occupé dans la lutte acharnée contre le terrorisme. Cette période de troubles n’a pas tardé à être exploitée par les
responsables et gérants qui trouvent dans l’anarchie le climat idéal pour « faire des affaires » et engranger des bénéfices. Parmi eux sayapa et son cousin l'ex p.APC (G.A), deux patron
du trafic foncier. Un complice et un commis de l'état .ils  avaient donc tout le loisir de faire du trafic foncier leurs activité
lucrative  Non satisfaits de se servir les premiers (lots de terrain, locaux, logements sociaux...) et de faire profiter de façon abusive leurs
proches, ils se sont enrichis sur le dos du simple citoyen, accaparant les richesses du pays et amassant des fortunes colossales. Si je parle de ce pygmée de sayapa  en toute sincérité  il acquis  une extraordinaire expérience pour
détournement de terres privées ou étatique. Avant l'arrivé de son cousin, la procédure été, falsification des dossier, des plans cadastre et des Frida. ces tentacules été partout au niveau des
domaines un petit ABDELI  et AKKOUCHI l'ont aidé a maintes reprises .Des certificats de conformité non conformes, des permis de construire de
complaisance, de vraies fausses attestations d’attribution de lots de terrain.... Coté domaine son président  a été forcé au niveau de Tabana de céder
deux lots de terrain  ainsi qu'a l'ancien juge de collo l'ami de l'ex P.APC (G.A ).restons la monsieur 
le responsable du domaine , si nous jugeons l'occupation du boulevard durant la dernière saison estivale   tu iras en ………….. .coté justice tout personne ayant un dossier fiable contre les agissements,hogra et  falsifications de sayapa ce trouveras en fin de compte perdre son affaire pour la simple cause , dossier non consistant  ou incomplet car une main de l'intérieur de  la justice et qui travail sous la TCHIPA de sayapa fait disparaître des
preuves , il n'est autre que DAJAKHAR lui aussi  un ami et un fervent serviteur de son maître l'ex P.APC (G.A).coté foncier un HADDAD  veut tous dire c'est un cousin et un ami de leurs oncle ex P.APC (G.A)  chez tous passe ils sont chez eux (son
dossier  au complet sur des agissement frauduleuse viendras les jours prochains) .autant plus sayapa ayant trouvé un autre complice n'est autre qu'un
membre de la famille  AMRANE Abdoune un petit minable qui vend et triche sur le dos des autres héritiers 
AMRANE. Le cadastre  a Collo c'est la faille par ou  passe le rat ,nous nous souvenons tous  très biens  au cinéma le jours ou le président de l' APC de Collo ayant promis de réglé le cas cadastre a Collo, ce
n'est que tremperies,mensonges et tricheries , c'est le but principal de sa venu a Collo vu qu'il  a  une
idée a lui sur le  fiasco foncier en Algérie . Personnellement  j'ai contacté des amis de
l'ANC  agence nationale du cadastre ainsi que leurs président AMAR Aloui, l'OGEF office des géomètres expert foncier ainsi que monsieur Ahmed
bensaissa président de l'OREF ainsi que l'université de Tlemcen ou ce trouve l'agence national d'étude topographique spatiale  tous confirment que
rien  d'officiel ou  confirmation provenant de l'APC de 
collo un niet sur toute la ligne. Cela prouve  les dires que des plans ont été volés par HADDAD l'adjoint maire  l'an dernier est vrai et  que ce dernier cherche par tous les moyens légaux ou illégaux un  lot de terrain, après avoir été chassé de sa maison de smendou.    Le cadastre a collo un long sujet à débattre une longue affaire a suivre car le jour ou l'on décideras de traiter
sérieusement la question beaucoup de têtes tomberont, la votre monsieur le maire en premier lieux   .Maintenant  qu'ils ont un président d'APC entre les mains leurs  tâche
est devenu  aisé   du cerise  sur le gâteau   .vu l'expérience de sayapa dans l'art de la
fraude   et son complice  l'ex p.APC. G. A ,pour mettre a fin et  accomplir leurs fameux plan, s'accaparer  de l'ensemble des terres litigieuse et les poches qui restent au
 dépens des   investissement  et des constructions .il
a bien réussi son coup sayapa lorsque il estime ces terres enfin de mandat de son cousin a 70 milliard .je reste la je ne veut parler de la propriété foncière en ALGERIE c'est évoquer les
différents modes d'accès a la propriété ainsi  que de la sécurité de possession  .c'est un chapitres très
délicat avec beaucoup de failles ou sayapa a su trouvé son terrain de prédilection   .je sais que la
gendarmerie et sur enquête ainsi que  la police .pour ma part une lettre  seras envoyé a monsieur le
président de la république Algérienne avec documentation complète. Car le président de la république lui même la dit et a maintes reprises L&rsqu



kifkif 16/12/2010 08:12


kif kif kima fi 2002 kima fi2010 w2002 kanet khier min 2010 twakharna bezef ya elkolia whada mine afaalna wdorka aarafna belli hna antaa taktaa bark wzid elmassouline jaw yakhadmou rohhom wssirtout
joe alabalkom belli raho fidzaier dorka batonobil antaa adaoula raho ykolkom aaraftkom dazou maahom