Pourquoi les caisses sont vides à Collo??

Publié le par l'autre image de Collo

لماذا صناديق البلدية فارغة
المقال الموجود في الأسفل يتطرق إلى فضائح الإنارة العمومية بالعربية

Rédigé par Nakib de Collo

Lors de la dernière assemblée générale qui s'est déroulée le 6 janvier 2009, le maire de Collo nous a exposé beaucoup de choses, mais on n'a pas compris grand-chose, car on ne voit pas de nombreuses choses sur le terrain. Le maire de Collo nous a fait savoir que les « projets » de l'éclairage public à Collo se déroulent selon un rythme soutenu, car certains d'entre eux sont déjà achevés. Mais le plus dramatique et ce qui nous a fait peur, quand il a dit que les caisses sont vides, il n'y a pas d'argent. Il n'a pas de quoi payer son personnel pour trois mois. Mais la question qui se pose pourquoi il n'y a pas d'argent ??? Pourquoi les caisses sont vides. La ville de Collo avec ces ressources est-elle logiquement pauvres ???

Qui va chercher l'argent la haut ?? Les citoyens ou les élus (toute catégorie confondue). Si notre maire était du FLN ou du RND aurait-il les mêmes difficultés ???

Les colliotes se sont-il trompés d'élire un maire du RCD.

 

Voici notre point de vue :

Les caisses sont vides, car c'est au maire d'aller se battre à la Wilaya et dans les hautes institutions de l'État pour avoir de l'argent, c'est aux élus (les pseudo-représentants au parlement qui sont censés se battre pour avoir des projets et des capitaux pour cette ville

Nous avons vu des maires qui font la grève de la faim devant le parlement pour avoir de l'argent, des maires et des élus locaux qui se sacrifient pour avoir des projets et des sous.

 

Alors qu'en est-il de nos élus ??? La réponse finit toujours par une question !!!

Les caisses sont vides, ce n'est pas parce qu'il y a du détournement au niveau de la mairie, nous n'avons pas de doute de leur transparence et de leur honnêteté. En revanche, nous avons des doutes sur leur compétence.
En réalité,  mais l'argent n'a jamais existé dans les caisses de Collo, apparemment !!!!!!

Avec le peu d'argent que nous avons dans les caisses de Collo, nous pouvons faire mieux, avec une gestion raisonnée et un choix judicieux des entrepreneurs qualifiés et compétents. Des professionnels des métiers des travaux publics et d'aménagement du territoire.

 

Le peu d'argent que Collo dispose part dans des travaux mal-faits, mal-finis et mal-foutus, et qui nécessitent des interventions après quelques mois de leur achèvement. Nous croyons qu'il est temps que les choses changent, vu que le capitalisme a envahi le monde, les règles de l'économie de marché et la concurrence féroce sont davantage des atouts pour une mairie comme Collo, alors à quoi bon de faire venir les gens de la famille et leur attribuer des projets même lorsqu'ils ne sont pas qualifiés ? Celui qui sait, il n'a qu'à s'impliquer sérieusement. Celui qui doute, il n'a qu'aller se perfectionner ailleurs. Celui qui ne sait pas ou rien, ce n'est pas dans nos quartiers et devant nos portes qu'il apprenne à travailler, il n'a qu'à aller changer de boulot !!!!!!!!!!

 

Quant à la question concernant la couleur politique du maire, voici notre réponse :

Si notre maire était du FLN ou du RND, il aurait de l'argent et on est certains. On s'explique : dans notre pays et depuis l'indépendance de l'Algérie, le FLN a régné dans toutes les communes et dans toutes les institutions algériennes, surtout à l'époque du parti unique. Gagner une mairie comme Collo, historiquement le fief du FLN, par une autre formation politique est quelque chose de frustrant pour certains, surtout ceux qui se trouvent au plus haut somment de l'État, censés nous défendre et parler en notre nom. En conséquence, ils essaient d'isoler cette formation politique dans les origines lointaines sont des chez-nous, car le RCD n'a jamais appartenu à la Grande Kabylie, il est plutôt un parti national.

À cet égard, priver le maire et les habitants de Collo de notre richesse nationale est honteux, car l'Algérie appartient à tous les algériens. La richesse nationale aurait due être redistribuée avec équité sur toutes les communes algériennes, pour développer le pays intérieur et afin toute l'Algérie.

 

Pour cela, on lance un appel au plus haut sommet de l'État et monsieur le Wali, pour que Collo ait sa part et son budget proportionnel à son état actuel, car, aux yeux de n'importe quel visiteur et aux yeux de ses habitants, Collo est une ville sinistrée. On aurait bien aimé voir le budget de Collo égalé avec certaines villes de la taille de Collo.

La misère continue de frapper à Collo et nous, on reste éveiller, car les torrents sont imprévisibles

Publié dans Opinion رأي

Commenter cet article