Une réalité qui dérange, l'état de Collo et ses environs

Publié le par l'autre image de Collo

 
"Une ville ressemble à un animal. Elle possède un système nerveux, une tête, des épaules et des pieds. Chaque ville diffère de toutes les autres : il n'y en a pas deux semblables. Et une ville a des émotions d'ensemble"  [John Steinbeck]  Extrait de La Perle 

Vraisemblabelement, toutes les villes voisines de la zone historique de Collo sont misérabilisées à l'image de leur ville mère. Cette semaine, nous avons été inondés, pas par la boue et les flaques d'eau, mais par des messages et des courriels (E-mails) de provenances diverses, parmi lesquels la Daïra de Aïn Kechra (Boulbellout, Boudouka et Hjar Mefrouche), la Daira de Tamalous (Bin El-Ouidène, Zoubia, Oum Toub et Kerkra), la Daïra d'Ouled Attia avec ces communes nombreuses et difficiles d'accès, la Daïra de Azzaba et ses environs et sans oublier notre ami Bachir des environs de Skikda. Celui-ci se plaint de la tyrannie des égouts et les flaques près de chez-lui.

Chers amis et compatriotes de Collo, de toute l'Algérie et sur la rive d'en face et ailleurs dans le monde entier, il est tout de même intrigant de voir ces villes souffrent de la soumission et de la misère dans l'Algérie indépendante depuis un demi siècle. Nous savons que l'Algérie n'a jamais été riche dans son histoire comme aujourd'hui, avec un réserve de change qui dépasse les 150 milliards $ et une croissance hors dydrocarbur qui avoisine le 5 %, alors que nous responsables ont du mal à nous goudronner un bout de route de 150 mètres. Ils sont incapables d'aménager notre espace urbain dans lequel nos enfants vont grandir et s'épanouir pour servir ce pays dans les prochaines années et aimer leur patrie républicaine!!!!????????

Celui qui aura la courage de se promener dans ces villes fantômes se rend compte sur le coup que notre espace urbain est sérieusement malade. Il est sérieusement menacé par une ignorance sans précédent et une incompétence manifeste.

Nos enfants sont méprisés dans leur vie quotidienne. Ils ne trouvent même pas un espace favorable pour courir derrière un ballon pour oublier le marasme qui ronge leur temps.
Cela nous amène à poser la question suivante: vu que nos espaces sont mutilés, nos routes sont labourées, nos trottoirs sont défoncés, n'est-il pas nécessaire pour nos gouvernants d'impliquer ces jeunes dans la construction de leurs villes par la création de l'emploi à l'échelle locale et régionale au lieu de regarder et de superviser les massacres des rues et des places publiques???

Si ces jeunes tentent de joindre l'autre rive (la rive d'en face) sur des embarcations de fortune à la recherche du bonheur perdu chez-eux chez les autres. Ces autres qui nous ont jamais aimé. L'histoire le prouve et le présent le montre. comment voulez-vous que la nouvelle généation prenne les choses en main dans les prochaines décennies??? 

Nous lançons un appel à ces jeunes algériens et colliotes et particulier de rester chez-eux et de s'impliquer dans la construction de leur vie chez-eux en agissant selon des méthodes démocratiques modernes, car le changement ne vient pas tout seul, il faut aller le chercher à bras le corps.

Voici une ville à reconstruire qui se situe à 7 km à l'Ouest de Collo. Cette petite ville est l'une des communes de la Daïra de Collo.

A un moment donné, nous avons cru qu'il y a que Collo qui souffre, mais finalement, toutes les villes ainsi que leurs habitants sont confrontés à ce sous-développement annoncé, imposé et soigneusement géré par des incompétents.

Chers amis, il s'agit de la ville de Cheraïa qui a rejoint Collo dans sa souffrance et sa misère.

Voici son vrai visage transmis par notre corresondant permanent à Cheraia Mohamed:                                                           من مراسلنا الدائم, محمد من الشرايع

لا يسعنا هده المرة الا ان ننقل لكم صور من المعاناة  من احدى زوايا بلدية الشرايع و هدا بحي 40 مسكن الحديث النشاة اد لم تمر على تشييده الا بضع سنوات الا انه و رغم حداثته اصبح بمثابة منحدر للموت يستعمله قاطني هدا الحي العزل في تنقلاتهم اليومية رغما عنهم 
 الراكب او الراجل يعلم علم اليقين بالاخطار و استعماله للمنحدر يعد مجازفة كبرى بحياته ومادا عساه ان يفعل الا المجاازفة من اجل التنقل
هدا الحي لم يرى نور التهئة مند انشائه و هو الآن يناشد دوي البر و الاحسان*السلطات* من اجل تحسين وضعيته المزرية و ايقاف شبح الميزيرية عن ساكنيه
لست ادري ان كان من اجل كل هده المعاناة و من اجل ترك البلاد على  هده الحاله المخزية استشهد مليون ونصف المليون شهيد 
بل الاعظم من كل هدا هو عند مشاهدتي للمثل هده الصور تراودني شكوك كثيرة علي اننا مازلنا تحت حكم الاستعمار رغم ان البلاد نالت استقلالها مند نصف قرن!!!

















































































































و الآن, لنا كل اليقين أن بلدية الشرايع, دائرة القل, تشارك مدينة القل في محنتها و معاناتها و قهرها و بؤسها

 "Les opinions se transmettent, héréditairement, comme des terrains ; on y bâtit ; cela finit par faire une ville, cela finit par faire l'histoire"
Rémy de Gourmont 


Publié dans Actualité الحدث

Commenter cet article